La maison rêve de Louis, du rêve à Vendôme

Louis est né en France dans une famille modeste. A l’âge de deux ans, son papa a subi un licenciement économique et a vu cette situation comme un signe du destin lui permettant de passer plus de temps avec son second fils. Ce papa travailleur a alors décidé de vivre autrement pour un moment au moins, et a refusé toute offre d’emploi, et toute aide sociale afin de se consacrer entièrement à l’éducation de son petit garçon. Pendant cette période, cet homme courageux et créatif s’est lancé dans la rénovation et la transformation de la maison de famille, aidé par un petit Louis qui tendait à son papa des carreaux de carrelage, avant même de vivre ses premiers pas. Les jouets de Louis se trouvaient alors dans une caisse à outils, et ses premières œuvres sont nées au bout des pinceaux de chantier de papa.

Un jour, l’institutrice de maternelle a interpellé la maman de Louis lors d’une réunion de parents. Elle lui a montré que parmi tous les dessins aux murs, se trouvant dans la grande salle de classe, ceux de Louis étaient différents. L’institutrice conquise, lui a alors annoncé qu’il était évident que Louis exercerait plus tard dans le domaine artistique. L’aptitude au dessin de Louis a clairement été établie ce jour-là, Louis a 4 ans.

Au matin de sa cinquième année, Louis a décidé qu’il roulerait désormais sur le vélo de son grand frère et s’est lancé pour sa première sortie au beau milieu d’un parking qui était collé à la maison familiale. Le vélo était si grand que ses pieds ne touchaient les pédales que par intermittence, et dans ce parking bondé de voitures, Louis n’avait pas d’autres choix que de sauter du vélo pour s’arrêter. Les parents de Louis ont vu toute la scène, ils furent effrayés, stupéfiés par ce geste, mais surtout par cette détermination qui leur a semblé inarrêtable. Louis l’avait décidé, il n’a plus quitté le vélo les années qui suivirent.

Une nouvelle arrivante dans la famille, a amené Louis à partager sa chambre avec le premier grand évènement heureux de sa vie, la naissance de sa petite sœur. Louis a pris son rôle, sans que l’on le lui donne, de protecteur des jours et des nuits de sa sœur et est devenu très vite responsable. Pendant 3 années, la petite sœur a volontiers partagé sa chambre dont les murs furent tapissés de dizaines de dessins de Louis. Les années ont passé, les dessins ont continué à fleurir partout sur les murs de la maison et Louis a continué à passer du temps avec son père qui lui a appris la menuiserie, puis la sculpture sur bois. Louis a également admiré son père réaliser pendant de nombreux week-ends un tableau en pointillisme, ou encore des sculptures en terre cuite.

Une nouvelle création

En 2011, Louis est désormais un homme. Un matin, il s’est réveillé avec des images encore fraîches de son rêve de la nuit passée, il s’est alors assis sur son lit, a pris un feutre noir et a dessiné son rêve, qui était cette nuit-là, un canapé à mi-chemin entre un meuble et un instrument de musique. Louis a pris la décision de se consacrer entièrement à cette création, qui sera vue sur le net dans 44 pays du monde et se verra offrir plusieurs dizaines d’articles de presse dans plus de 20 pays.

Du fait de ses spécificités, le canapé de Louis sera reconnu comme le canapé le plus luxueux au monde. A l’époque Louis n’a pas suffisamment de fonds pour fabriquer tous les prototypes que nécessite une telle création et celle-ci ne sera donc jamais fabriquée. Ce cas n’a pas affecté Louis, car son principal but a été de se confronter au monde et de savoir s’il avait pu émouvoir les gens comme il avait ému son institutrice à l’époque.

En 2016, une nouvelle création est apparue dans un rêve de Louis, et contrairement à la première, cette création a évolué de rêve en rêve pour arriver à la forme définitive que Louis nommera KUBYA. Louis s’est dit que sa création ne pouvait qu’être présentée que sur la luxueuse place Vendôme à Paris.

Comme le jour où il a décidé de monter sur le vélo de son grand frère, Louis est monté dans sa voiture et a quitté la Bretagne pour se lancer à la conquête de la place Vendôme. Louis souhaite parler de son projet KUBYA, lampe bijoux la plus luxueuse au monde et de l’idée de créer une nouvelle marque de luxe qui portera le nom de « Rêve de Louis ». Animé par une envie forte de montrer son travail, Louis a fait le tour de la place Vendôme afin d’expliquer et présenter son projet aux joailliers de la place. Sachant qu’il ne verrait sûrement pas les décideurs sans prendre rendez-vous, Louis est entré dans toutes les boutiques de la place en y laissant simplement une enveloppe expliquant sa vision.

Très rapidement, deux grandes maisons de joaillerie ont recontacté Louis pour le rencontrer. Suite à ces deux rendez-vous, Louis a compris qu’une des deux maisons partageait sa philosophie de vie, construite sur la simplicité, l’humain et la passion de la création. Louis demande alors à Mathieu TOURNAIRE de la maison TOURNAIRE de bien vouloir exposer sa création « KUBYA » dans sa boutique de la place Vendôme. Celui-ci a montré la création au reste de sa famille, et notamment à son père Philippe TOURNAIRE fondateur de la maison de Joaillerie TOURNAIRE. La famille a été unanime et en a fait part à Louis, KUBYA de la maison Rêve de Louis sera donc inaugurée et exposée en exclusivité dans la boutique de la maison TOURNAIRE au 7 Place Vendôme à Paris. (La création sera visible uniquement sur rendez-vous et les demandes de rendez-vous ne pourront se faire qu’ici sur notre site internet depuis la partie contact).

Contact

La création est uniquement visible sur rendez-vous.

Informations de contact :

Adresse : 7 Place Vendôme – Cour Vendôme, 75001 Paris

E-mail : contact@revedelouis.com